fbpx

Connaitre l’islam…

​​​​​​​

Qu’est-ce que l’islam ?

L’islam consiste à se soumettre à Allah سبحانه و تعالى dans Son Unicité, Son obéissance, l’éloignement de Ses interdits, et le fait de se désavouer du polythéisme et de ses adeptes.

 

Les degrés de l’islam se composent de trois catégories :

 

  • Al islam (linguistiquement l’islam signifie : la soumission)

Ses piliers sont au nombre de cinq :

 

 – L’attestation qu’il n’y a pas de divinité digne d’adoration autre qu’Allah, et que Muhammad est le messager d’Allah,

 – l’accomplissement de la Prière,

 – l’acquittement de la Zakat,

 – le jeûne du mois de Ramadan,

 – le Pèlerinage.

 

Le Prophète  a dit : « L’islam est bâti sur cinq (piliers) : l’attestation qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la Zakât, le pèlerinage à la Maison sacrée et le jeûne du mois de Ramadan ». (Al Boukhari et Mouslim)

 

  •  Al iman (la foi) comporte plus de soixante-dix branches.

La plus haute d’entre elles est le fait de dire « Lâ ilâha illa Allah ».

La plus basse consiste à éloigner un obstacle nuisible qui gêne le passage. De même, la pudeur est l’une des branches de la foi.

 

A ce sujet, le Prophète ﷺ a dit : « La foi comporte plus de soixante ou plus de soixante-dix branches (degrés), dont la plus élevée est l’affirmation qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah, et la plus basse consiste à éloigner un obstacle nuisible qui gêne le passage et la pudeur est l’une des branches de la foi ». (Al Boukhari et Mouslim)

 

Ses piliers sont au nombre de six :

 – croire en Allah,

 – en Ses anges,

 – en Ses livres,

 – en Ses messagers,

 – au jour dernier,

 – et au destin qu’il soit bon et mauvais.

 

Allah سبحانه و تعالى dit (sens du verset) :

« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers l’orient ou l’occident. Mais, la bonté pieuse est de croire en Allah, au jour dernier, aux anges, aux livres et aux prophètes » (S2/V177)

 

La foi se rapporte aux actes du cœur, comme le fait de croire fermement en Allah سبحانه و تعالى qui est Le Seul méritant d’être adoré, de croire aux anges, aux livres révélés, aux Messagers, à la résurrection après la mort, au paradis, à l’enfer et au destin – son bon et son mauvais… 

 

  • Al-ihssan (l’excellence, la bienfaisance) ne comporte qu’un pilier : adorer Allah comme si tu le voyais. Car si tu ne le vois pas, certes Lui te voit.

 

La preuve de cela est la parole d’Allah سبحانه و تعالى (sens): 

 

« Certes, Allah est avec ceux qui L’ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants » (S16/V128)

 

Ainsi que Sa parole سبحانه و تعالى(sens)  : 

 

« Et place ta confiance en Le Tout Puissant, Le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent, c’est Lui vraiment, l’Audient, l’Omniscient » (S26/V217-220)

 

Ce pilier consiste à accomplir les adorations de manière parfaite, aussi bien intérieurement qu’extérieurement. En fait, ceci consiste à adorer Allah  سبحانه و تعالى comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui certes te voit.

 

La preuve de ces trois degrés est le célèbre hadith, appelé “le hadith de Jibril” :

 

D’après Umar Ibn Al-Khattâb qu’Allah l’agrée :

 

« Un jour alors que nous étions assis avec Le Messager d’Allah un homme apparut à nous dont les vêtements étaient très blancs et dont les cheveux étaient très noirs ; nulle trace de voyage n’était visible sur lui et personne d’entre nous ne le connaissait. Il s’assit auprès du Prophète et plaça ses genoux contre les siens et plaça les paumes de ses mains sur les cuisses du Prophète et dit : Ô Muhammad ! Informe-moi sur l’Islam. : Le Messager d’Allah répondit : L’Islam est que tu attestes que nul n’est en droit d’être adoré à part Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, et que tu accomplisses la prière et que tu t’acquittes de l’aumône légale prescrite et que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu fasses le pèlerinage à la Mecque si tu en as la capacité. Il dit : tu as dit vrai. Nous fûmes alors étonnés qu’il l’interroge puis lui donne raison. Il dit : Informe-moi donc sur Al-Îmân (la Foi). Il répondit : Al-Îmân est que tu croies en Allah et en Ses Anges et en Ses Livres et en Ses Envoyés et au Jour Dernier et que tu croies en la prédestination, son bon et son mauvais. Il dit : tu as dit vrai. Informe-moi donc sur Al-Ihssân (l’excellence). Que tu adores Allah comme si tu Le voyais car même si tu ne Le vois pas, Lui, Il te voit. Il dit : Informe-moi sur L’Heure ? Il répondit : celui qui est questionné à ce sujet n’en sait pas plus à son sujet que celui qui pose la question. Il dit : Informe-moi donc de ses signes précurseurs. Il répondit : que la servante engendre sa maîtresse, et que tu voies les va-nu-pieds, les nus, les miséreux, les bergers concurrencer dans la construction des bâtisses de plus en plus hautes. Il partit ensuite et je restai ainsi un long moment.  Puis le Messager d’Allah dit : « Sais-tu qui est celui qui (me) questionnait Ô ‘Omar ? » Je dis : « Allah et Son Messager savent plus. » Il dit : « C’était Jibril qui est venu vous enseigner votre religion ». (Mouslim)

 

 

 

 

 

 

 

 

Share This